Imagerie médicale et scanner

L’imagerie médicale est un ensemble de techniques, non invasives, consistant à mettre en image différentes régions de l’organisme. 

Il existe plusieurs types d’imagerie médicale. Ils sont plus ou moins adaptés en fonction des zones à étudier. On distingue notamment la radiologie et le scanner, qui utilise l’absorption des rayons X et l’échographie, qui utilise la réflexion des ultrasons.

Le service d’imagerie médicale du CHV des Cordeliers propose les principales techniques disponibles en médecine vétérinaire à destination des chiens, chats et NAC :

L’imagerie médicale est probablement une des disciplines qui a le plus évolué ces dernières années, elle est devenue aujourd’hui un outil indispensable dans l’exploration d’un grand nombre de maladies, leur suivi…

Ces examens sont réalisés sur rendez vous ou lors de l’hospitalisation de votre animal de compagnie.

Lors de votre RDV, vous serez d’abord reçu en consultation par un vétérinaire qui vous expliquera les indications et le déroulement de l’examen.  Ensuite, soit vous patienterez pendant la réalisation des examens sur votre animal, soit vous pourrez y assister et aider à le tenir. 

Attention, si une anesthésie générale ou une tranquillisation était nécessaire, un RDV de sortie sera organisé pour vous rendre votre compagnon bien réveillé dans les meilleurs conditions ! Ce RDV sera l’occasion de vous expliquer les résultats des examens et/ou soins réalisés.

Indépendamment d’une éventuelle anesthésie, il est souvent préférable que votre animal soit à la diète pour un examen d’imagerie. Prenez donc la précaution de lui retirer la nourriture la veille de son RDV. 

Cette recommandation n’est pas à appliquer pour les nouveaux animaux de compagnie (furet, lapin, rongeurs…).

La radiographie numérique

(c) Seb Kuntz,photo@nowan.net

C’est actuellement la technique d’imagerie la plus couramment utilisée en médecine vétérinaire, elle est complètement indolore. 

La radiographie reste la technique de choix dans l’exploration des structures osseuses (membre, colonne vertébrale…) et du thorax.

Elle permet d’obtenir une image en deux dimensions des structures étudiées. 

Un générateur émet des rayons X en direction de la zone à étudier, après l’avoir traversé, les rayons restant vont former l’image radiographique. Celle ci est analysée sur un écran d’ordinateur et peut éventuellement être imprimée.

Le CHV des Cordeliers dispose d’un système de radiographie numérique haute résolution (Philips PCR Eleva S).

Réalisation20110412-_CBW0553

Dans la majorité des cas, cet examen peut être réalisé sur animal vigile.

Le recours à une tranquillisation ou une anesthésie générale peut cependant être nécessaire dans plusieurs cas de figure : si votre animal présente une douleur, si le cliché nécessite une position particulière difficile à tolérer pour votre animal ou bien lors de certaines procédures, en particulier les radiographies avec produit de contraste.

Indications

La radiographie reste l’examen à réaliser en première intention dans de nombreuses situations :

  • dépistage de dysplasie du coude et coxo-fémorale, exploration de boiterie, fracture, masse…
  • toux, difficultés respiratoires, bilan d’extension…
  • masse abdominale, suspicion de calculs urinaires, vomissements, syndrome de dilatation/torsion d’estomac, recherche de corps étranger…

L’échographie

libermannL’échographie est une technique d’imagerie utilisant les ultrasons. La sonde d’échographie émet et reçoit des ultrasons après qu’ils ont été réfléchis, transmis ou absorbés par les structures étudiées. L’analyse des ultra sons reçus par la sonde permet la formation à l’écran d’une image en noir et blanc (image plus ou moins grise selon la nature de la structure étudiée).

L’échographie permet l’examen des structures internes de manière indolore. On peut ainsi étudier différentes régions du corps

  • les structures abdominales, on parle d’échographie abdominale.
  • les structures thoraciques autres que  le cœur, on parle d’échographie thoracique.
  • le cœur, on parle d’échocardiographie.
  • les structures de l’orbite, c’est-à-dire l’œil, le nerf optique…
  • les structures sous cutanées, le cou, certaines articulations, le cerveau en cas de persistance des fontanelles…

Au cours de l’examen échographique, de nombreux prélèvements ou le traitement de certaines maladies peuvent également être réalisés, on parle d’échographie interventionnelle. Il peut s’agir d’un
prélèvement à l’aiguille d’une lésion dans le but de récolter des cellules et de les analyser en laboratoire, de biopsies (rénales, masses…) à l’aide d’un pistolet à biopsie dans le but de récolter un bout d’organe ou de masse et de le faire analyser en laboratoire, du drainage de certaines lésions (abcès prostatiques, rétro bulbaire…) de la vidange d’épanchement péricardique, pleural ou abdominal afin de soulager votre animal et d’affiner le diagnostic de sa maladie.

  • Le service d’imagerie du CHV des Cordeliers dispose de plusieurs échographes
  • une plateforme destinée à l’échocardiographie (MyLabTwice Esaote)
  • une plateforme déstinée à l’échographie abdominale (MyLabSix Esaote)
  • une plateforme destinée à l’ophtalmologie (MyLabOne Esaote avec une sonde de 20 mHz)
  • et une plateforme portable dédiée aux animaux hospitalisés (MyLabOne Esaote)

Réalisation

Dans la majorité des cas, cet examen peut être réalisé sur animal vigile.

Le recours à une tranquillisation ou à une anesthésie générale peut cependant être nécessaire dans plusieurs cas de figure : lors de la réalisation de prélèvements, c’est-à-dire d’échographie interventionnelle ou si votre animal se montrait peu coopératif ou agité.

Lors de réalisation de biopsie, une exploration de l’hémostase sera réalisée avant tout prélèvement pour s’assurer que votre animal coagule bien.

Pour tout échographie, il est cependant préférable que vous laissiez votre animal à la diète (jeûne de 12 heures en lui laissant à boire à volonté). En effet si une tranquillisation ou une anesthésie était nécessaire, celle ci pourra alors être réalisée. Lors d’échographie abdominale, l’examen sera de meilleure qualité si votre animal est à jeun.

Avant de débuter l’examen, votre animal sera tondu selon la zone d’intérêt à étudier, en effet, le poil gêne la transmission des ultrasons et diminue la qualité des images obtenues.

La position de l’animal pendant l’examen dépend de la zone étudiée. Par exemple, lors d’échographie abdominale, votre animal sera couché sur le côté ou bien sur le dos et pourra alors être « calé » dans des coussins.

L’examen dure entre 15 et 30 minutes, mais peut être plus long si des prélèvements sont réalisés.

Indications

Les indications de l’échographie sont nombreuses

  • échographie abdominale : ictère, vomissement, diarrhée, anémie, suspicion de masse, distension abdominale, insuffisance rénale, difficulté à uriner, hyperthermie, douleur abdominale, bilan après un traumatisme, diagnostic de gestation, dépistage de polykystose rénale (PKD)….
  • échocardiographie lors de toux, d’intolérance à l’effort, de souffle cardiaque ou de dépistage de cardiomyopathie dans certaines races.
  • échographie du thorax lors de lésion médiastinale, d’épanchement ou de bilan après un traumatisme
  • échographie de l’orbite lors d’exophtalmie par exemple (cf lien ophtalmo)
  • échographie de masse cutanée ou sous cutanée, de masse thyroïdienne, d’articulations (épaule par exemple lors de suspicion de tendinite du biceps)…

Le scanner

IMG_0393Le scanner ou examen tomodensitométrique est probablement l’examen d’imagerie qui a le plus évolué au cours de ces dernières années. Encore peu utilisé il y a une dizaine d’années, le scanner est actuellement très utilisé en médecine vétérinaire.

Comme la radiographie, le scanner est une technique d’imagerie qui utilise les rayons X, mais ici la source qui émet les rayons et les capteurs qui les réceptionnent tournent autour de l’animal. Les images obtenues dites natives permettent grâce au logiciel de reconstruction d’obtenir des images  en coupe de l’organe ou la région examinée. On peut également obtenir des images en trois dimensions, on s’affranchit ainsi de la superposition des structures anatomiques. 

Le service d’imagerie du CHV des Cordeliers dispose d’un scanner 16 barrettes ou coupes Philips Brillance. Cette machine est l’une des plus performantes actuellement disponible en médecine vétérinaire.  

RéalisationIMG_0390

Tout examen scanner est réalisé sous anesthésie générale, en effet, le patient doit être totalement immobile.

Une fois endormi, votre animal est positionné dans le scanner selon la région étudiée. Par exemple, lors d’examen du thorax, il sera positionné sur le ventre.

Une série d’image est ensuite réalisée et sera renouvelée après l’injection intra veineuse d’un produit de contraste iodé. Celui ci améliore la visualisation de certaines lésions.

Lors d’examen de la colonne, un produit de contraste peut parfois également être injecté autour de la moelle épinière (myéloscanner). Vous n’avez pas besoin de vous procurer ce produit avant le RDV, nous vous le fournirons.

Chez nos animaux de compagnie, les réactions allergiques au produit de contraste iodé sont très rares, en revanche, son utilisation peut, dans certains cas, justifier la réalisation d’un bilan biochimique.

Certains prélèvements voire certains actes thérapeutiques peuvent être réalisés sous contrôle scanner, on parle d’imagerie interventionnelle.

Votre animal sera réveillé dès la fin de la procédure à moins qu’un autre examen sous anesthésie ou une intervention chirurgicale ne soit planifié.

Indications

Les indications du scanner sont très nombreusesIMG_0391

  • en pneumologie : exploration des masses pulmonaires, des bulles ou blebs, exploration des épanchements pleuraux, bilan d’extension des tumeurs pulmonaires ou médiastinales, exploration de la fibrose pulmonaire, exploration d’un jetage ou d’éternuements, exploration de détresse respiratoire, exploration de déformation de la face…
  • en uro-néphrologie : exploration de masse rénale, exploration de calculs rénaux, urétéraux, vésicaux ou urétraux, exploration de masse vésicale ou urétrale, exploration d’une incontinence urinaire, exploration d’une rupture des voies urinaires…
  • en gastro-entérologie/hépatologie : exploration de masse digestive, exploration de malformation hépatique vasculaire (shunt porto systémique), exploration de masse hépatique ou biliaire, exploration d’ictère…
  • en neurologie : exploration de modification du comportement, exploration de crise convulsives, exploration de modification de la démarche ou de paralysie…
  • en endocrinologie : exploration d’insulinome, exploration de syndrome de Cushing, exploration de maladies des thyroïdes/para thyroïdes…
  • en cancérologie : bilan d’extension
  • en otologie : exploration d’otite chronique, exploration de masse dans le conduit, de port de tête anormal…
  • en ophtalmologie : modification de la position de l’œil
  • en orthopédie : exploration de certaines boiteries, exploration de certaines fractures…

  

medecine