Anesthésie du chien âgé – En pratique 2/2

  • Examens sous anesthésie générale

    Examens sous anesthésie générale

    – All 2/15 – Exam SS Anest 1/1 –



    L’anesthésie

      • Sphère cardiovasculaire
      • Sphère respiratoire
      • Analgésie
      • Réveil peu agité

    La manipulation

      • Immobilité
      • Myorelaxation
      • Analgésie
      • Personnel
      • Réveil rapide
     
  • Pyomètre

    – All 3/15 – Pyomètre 1/2 –

    L’anesthésie

      • SEPSIS → PUPD, fonctions cardiovasculaire et respiratoire.
      • Patient +/- gériatrique → cardiovasculaire, respiratoire, homéothermie, flux et métabolisme hépatiques, débit de filtration glomérulaire.
      • 3ème secteur, déshydratation.

    La chirurgie

      • Myorelaxation
      • Douleur

    Contre indications

      • Butorphanol: pas assez antalgique

    Attention

      • Acepromazine: potentielle hypotension, durée d’action longue (10-20µg/kg).
      • Kétamine: aucune myorelaxation, délai d’action long, plus disponible pour l’analgésie.
      • a2 agonistes: jamais aux doses d’AMM!! (20-40 µg/kg)
        Utilisation recommandée (2-5 µg/kg) lorsque statut cardiovasculaire stable.

    Recommandés

      • Diazépam ou midazolam (0.2 mg/kg): myorelaxation, durée d’action courte.
      • Morphine (0.1-0.2 mg/kg) ou fentanyl (2-5 µg/kg): possible bradypnée, possible bradycardie, buprénorphine (5-20 µg/kg).
      • Propofol: redistribution rapide mais inotrope -, hypotenseur (objectif: 2-4 mg/kg).
      • Thiopental: possible effet prolongé, réveil difficile.
      • Relai isoflurane: inotrope -, hypotenseur.
      • Péridurale: morphine + bupivacaïne.
  • Pyomètre

    – All 4/15 – Pyomètre 2/2 –




  • Chirurgie digestive

    – All 5/15 – Chir.dig 1/1 –

    L’anesthésie

      • Bilan d’extension (ASA, glycémie, albuminémie, lactatémie, gaz du sang, pancréatite, SIRS)
      • O2
      • Fluides (cristalloïdes, colloïdes de synthèse, colloïdes naturels)
      • Douleur
      • Hospitalisation (soins intensifs: examen clinique, O2, monitoring, dosages sanguins…)
      • Réalimentation précoce (entérale, parentérale)
      • Chirurgie potentiellement longue et éprouvante pour le chirurgien

    La chirurgie

      • Technique (viabilité de l’intestin, entérotomie vs entérectomie, fils)
      • Myorelaxation
      • Douleur
      • personnel

    Attention

      • Acepromazine: potentielle hypotension, ↓ ht, ↓ agrégation plaquettaire(10-20µg/kg)
      • Thiopental: splénomégalie
      • Butorphanol: pas assez antalgique
      • a2 agonistes: Utilisation recommandée (2-5 µg/kg) lorsque statut cardiovasculaire stable.

    Recommandés

      • Diazépam ou midazolam (0.2 mg/kg): myorelaxation, durée d’action courte.
      • Morphine (0.1-0.2 mg/kg) ou fentanyl (2-5 µg/kg): possible bradypnée, possible bradycardie, buprénorphine (5-20 µg/kg).
      • Kétamine: doses sub-anesthésiques 0.5 mg/kg, IV + 0.5 mg/kg/h
      • Péridurale: potentiellement hypotensive
      • Propofol: objectif: 2-4 mg/kg.
      • Relai isoflurane: 0.5-1.2%

    Neuroleptanalgésie

      • Fentanyl: 10-20 µg/kg puis 20-60 µg/kg/h
      • Midazolam: 0.2 mg/kg
      • Isoflurane: 0.2-0.5%
  • Hémorragie splénique

    – All 6/15 – Hemor.splén 1/2 –

    Le médecin

      • Traumatique vs non traumatique
      • Lésion échographique du chien présentant un hémo-abdomen = maligne 80% Levinson JG et Al. JVECC 2009
      • 2/30 = hématome splénique, 1/30 = hémangiome splénique, anticoagulants, torsion lobe hépatique, dirofilariose Pintar J et Al, JAAHA, 2003
      • Métastases pulmonaires, cardiaques, abdominales, système nerveux dans 80% des cas Lucroy MD, NAVC, 2005
      • Survie hémangiosarcome : 3 semaines sans chirurgie, 3 mois avec chirurgie, 6-9 mois avec chirurgie et chimiothérapie

    La splénectomie n’est pas une urgence
    Rechercher les métastases

    L’anesthésie

      • Choc hypoxique, hypovolémique.
      • O2
      • Fluides (cristalloïdes, colloïdes de synthèse, sang)
      • Pression artérielle (vasopresseurs)
      • Prémédication ++
      • Post opératoire

    La chirurgie

      • Myorelaxation
      • Douleur
      • personnel

    Attention

      • Acepromazine: potentielle hypotension, ↓ ht, ↓ agrégation plaquettaire(10-20µg/kg)
      • Thiopental: splénomégalie, sensibilise le myocarde aux catécholamines
      • Butorphanol: pas assez antalgique
      • a2 agonistes: Utilisation recommandée (2-5 µg/kg) lorsque statut cardiovasculaire stable.

    Recommandés

      • Diazépam ou midazolam (0.2 mg/kg): myorelaxation, durée d’action courte.
      • Morphine (0.1-0.2 mg/kg) ou fentanyl (2-5 µg/kg): possible bradypnée, possible bradycardie, buprénorphine (5-20 µg/kg).
      • Propofol: objectif: 2-4 mg/kg.
      • Relai isoflurane: 0.5-1.2%

    Neuroleptanalgésie

      • Fentanyl: 10-20 µg/kg puis 20-60 µg/kg/h
      • Midazolam: 0.2 mg/kg
      • Isoflurane: 0.2-0.5%

    Discutées

      • Kétamine: stimulation de l’orthosympathique , pas de myorelaxation, délai d’intubation long, plus disponible pour l’analgésie.
      • Péridurale: potentiellement hypotensive
  • – All 7/15 – Hemor.splén 2/2 –






  • Épanchement pleural

    – All 8/15 – Épan.Pleural 1/2 –

    L’anesthésie

      • Dysfonction respiratoire → O2
      • Système cardiovasculaire: état de choc hypoxique.
      • Examen clinique
      • Morphine: 0.1-0.2 mg/kg IM
      • O2
      • Thoracocentèse
      • Examens complémentaires
      • Prise de contrôle des voie aérienne la plus rapide possible.
      • Mesure du EtCO2

    La pose de drain

      • Réveil rapide
      • Douleur

    Contre indications

      • Kétamine: délai d’action long
      • Isoflurane à l’induction: délai d’action long

    Attention

      • Acepromazine: ↓ Ht 20-30%, potentielle hypotension, durée d’action longue (10-20µg/kg).
      • a2 agonistes: jamais aux doses d’AMM!! (20-40 µg/kg)

    Utilisation recommandée (2-5 µg/kg) lorsque statut cardiovasculaire stable.

    Recommandés

      • Diazépam ou midazolam (0.2 mg/kg): myorelaxation, durée d’action courte.
      • Morphine (0.1-0.2 mg/kg) ou fentanyl (2-5 µg/kg): possible bradypnée, possible bradycardie, buprénorphine (5-20 µg/kg).
      • Propofol: délai d’action rapide mais inotrope -, hypotenseur (objectif: 2-4 mg/kg).
      • Thiopental: délai d’action rapide.
      • Relai isoflurane: inotrope -, hypotenseur.
  • – All 9/15 – Épan.Pleural 2/2 –





  • Césarienne de la chienne

    – All 10/15 – Césarienne 1/1 –

    Mortalité maternelle: 1-15% / Mortalité nouveau né: 8-15%

    Mère

      • Diminution de la réserve cardiaque (augmentation de la fréquence et du débit).
      • Demande métabolique augmentée = consommation de l’O2 augmentée.
      • Volume plasmatique circulant augmenté de 30% (anémie).
      • Déviation à droite de la courbe de dissociation de l’hémoglobine.
      • Augmentation de la fréquence respiratoire, de la fraction de shunt, diminution du volume circulant.
      • Augmentation de l’acidité gastrique et de la probabilité de fausse déglutition.
      • Augmentation de la sensibilité aux anesthésiques gazeux.

    Chiots

      • Métabolisme hépatique immature ou peu efficace.
      • Sensibilité à l’hypothermie.
      • Tétée
      • Équipement/personnel

    La chirurgie

      • Myorelaxation
      • Douleur

    Contre Indiqué

      • Butorphanol: pas assez antalgique

    Attention

      • Acepromazine: potentielle hypotension, durée d’action longue.
      • Kétamine: aucune myorelaxation, délai d’action long, réveil difficile, plus disponible pour l’analgésie.
      • Thiopental: réveil difficile.
      • a2 agonistes: jamais aux doses d’AMM!! (20-40 µg/kg)
      • Utilisation recommandée (2-5 µg/kg) lorsque statut cardiovasculaire stable.

    Recommandés

      • Diazépam ou midazolam (0.2 mg/kg): myorelaxation, durée d’action courte.
      • Morphine (0.1-0.2 mg/kg) ou fentanyl (2-5 µg/kg): possible bradypnée, possible bradycardie (glycopyrrolate: 5 µg/kg, IM 15 min préop.).
      • Étomidate: ne passe pas la barrière hémato méningée, stabilité cardiovasculaire, pas de myorelaxation (objectif 1-2 mg/kg)
      • Propofol: inotrope -, hypotenseur (objectif: 2-4 mg/kg).
      • Relai isoflurane: inotrope -, hypotenseur.
  • Torsion d’estomac

    – All 11/15 – Torsion.Estomac 1/2 –

    L’anesthésie

      • Souvent urgence
      • Déficit de personnel
      • État de choc = déficit énergétique = O2
      • Pression sur le diaphragme: ↑ fraction de shunt = O2
      • Compromission cardiovasculaire = fluides
      • Facteurs pronostics:
        1. Apparition depuis plus de 6h
        2. Hypothermie
        3. Hypotension
        4. Lactates (6 mmol/L)
        5. Hyperkaliémie
        6. CIVD
        7. Sepsis
      • Douleur si intervention chirurgicale

    La chirurgie

      • Analgésie
      • Myorelaxation
      • Rate
      • Personnel
      • Chirurgie non prévue

    Attention

      • Acepromazine: potentiellement hypotensive, ↓ Ht 20-30%, ↓ agrégation plaquettaire.
      • a2 agonistes: statut cardiovasculaire instable
      • Thiopental: splénomégalie, sensibilise le myocarde à l’action des catécholamines
      • Isoflurane à l’induction: hypotenseur, inotrope -, induction longue.
      • Butorphanol: pas assez antalgique

    Recommandés

      • Propofol: attention inotrope -, hypotenseur, dépresseur respiratoire. Utiliser à effet
      • Morphine: 0.2 mg/kg puis 0.2 mg/kg/h
      • Fentanyl: 2-5 µg/kg puis 2-5 µg/kg/h
      • Diazépam, midazolam: 0.2 mg/kg

    Neuroleptanalgésie

      • Fentanyl: 10-20 µg/kg puis 20-60 µg/kg/h
      • Midazolam: 0.2 mg/kg
      • Isoflurane: 0.2-0.5%

    Discutées

      • Kétamine: stimulation de l’orthosympathique , pas de myorelaxation, délai d’intubation long, plus disponible pour l’analgésie.
      • Péridurale: potentiellement hypotensive
  • – All 12/15 – Torsion.Estomac 2/2 –




  • Quels sont les besoins anesthésiques?

    – All 13/15 – Besoins 1/1 –

    Existe-t-il un principe actif à l’origine d’une augmentation de la mortalité péri anesthésique?

    La Xylazine

    Clarke et Al, J. Ass. Vet. Anesth. 1990
    Dyson D et Al, JAAHA, 1998

    Réanimation

    Fonction respiratoire

      • 20 chiens sains
      • Acepromazine (50 µg/kg, IM) + morphine (0.5 mg/kg, IM)
      • Groupe air ambiant vs O2 (masque) pendant 3 minutes
      • Propofol (6 mg/kg IV) sur 7 secondes
      • Air ambiant jusqu’à désaturation (SaO2= 90%)
      • Groupe air ambiant: 70 secondes / Groupe O2: 298 secondes

    Existe-t-il une molécule qui diminue la mortalité péri anesthésique?

    En prémédication

    Acepromazine (10-20 µg/kg)
    Atropine (0.03 mg/kg IM)
    Médétomidine (1-5 µg/kg)

    Clarke et Al, J. Ass. Vet. Anesth. 1990
    Dyson D et Al, JAAHA, 1998
    Brodbelt D et Al, Vet Surg. 2006, JAVMA 2008.


  • Surveillance clinique

    Surveillance clinique

    – All 14/15 – Surveillance 1/1 –

    La température

      • Hypothermie: OP/medic/gazeuse
      • Hyperthermie maligne

    Tonus musculaire et réflexes

      • Relaxation de la mâchoire
      • Positionnement de l’animal
    /div>
      • Laryngé
      • Photomoteur
      • Palpébral
      • Cornéen
  • Monitoring

    – All 15/15 – Monitoring 1/1 –

    Pression

      • Hypotension = 1ére complication peropératoire

    Objectifs
    STABILITÉ (20% de variation max)

      • hypotension = PAS<80 mmHg ou PAM<60 mmHg
      • PAS<60 mmHg → déficit de perfusion rénale
      • PAS<50 mmHg → déficit de perfusion cérébrale
      • DOPPLER: mesure de la PAS chez le CN et PAM chez le CT
      • OSCILLOMETRIQUE
      • PRESSION INVASIVE: méthode de référence

    Respiration

    APALERT


    CAPNOMÉTRIE

      • Mesure infrarouge du End Tidal CO2
      • ETCO2 < PaCO2
      • Objectif: 35-40 mm Hg
      • ETCO2 reflète le métabolisme, la fonction cardiaque, la perfusion des alvéoles et la ventilation

    Saturation de l’hémoglobine

      • Emission/réception de lumière rouge et infrarouge
      • Ne mesure que les variations pulsatiles
      • SaO2 corrélée avec PaO2
      • Palper le pouls + vérifier la courbe
      • 80< SaO2 <100%: mesure précise
      • Objectif: 95-100%
      • FiO2 100%: ne repère pas les bradypnées
  • Merci

    Merci

Le défilement s’arrête si flèche de votre souris est placée sur le texte


Articles précédents

Anesthésie du chien âgé

Anesthésie du chien âgé – En pratique 1/2