Documenter un score de Glasgow

Sommaire

  • Documenter un score de Glasgow et assurer le suivi neurologique

Auteur : Dr. C. Bille 21-10-2014
Centre Hospitalier Vétérinaire des Cordeliers, 29 avenue du Maréchal Joffre, 77100 Meaux.
E-mail : cbille@chvcordeliers.com
Cet article a été publié dans : PratiqueVet (2013) : p 0-4


 


Documenter un score de Glasgow et assurer le suivi neurologique

Physiopathologie

  • Lésions primaires: expression clinique immédiate.
    Commotion, contusion, lacération, hématome, fracture.
  • Lésions secondaires: expression clinique différée.
    Hypertension, œdème, effet de masse.
  • Facteurs systémiques: aggravation du status neurologique.
    Hypotension, hypoventilation, glycémie.
  • Débit sanguin cérébral.
    Non mesurable.
  • Pression de perfusion cérébrale (PPC).
    Corrélée au débit sanguin cérébral.
  • Corrélée à la pression artérielle intracrânienne.
    PPC = PAM – PIC.

Débit sanguin cérébral/PPC/PAM/PIC.

PPC = PAM – PIC

Soutenir l’apport en oxygène au cerveau.
Maintenir le débit sanguin cérébral.
Maintenir la PPC.


Maintenir la PAM

 

Évalutation du patient traumatisé

Cardiovascular.
Respiratory.
Abdomen.
Spine.
Head.
Pelvis.
Limbs.
Aretries.
Nerves.

Le score de Glasgow modifié

Le score de Glasgow à l’admission est corrélé à la survie à 48h chez le chien.


Score 8 = 50% de survie à 48h

 

Le score de Glasgow modifié: les limites

  • Développé chez le chien.
  • Appliqué chez le chat.
  • À quel moment l’évaluer?
  • Avec quelle fréquence?
  • Après 48h?

Traitement

  • Maintenir :
    • le volume sanguin
    • la pression artérielle
    • L’oxygénation des tissus
    • La ventilation
  • Supplémenter en oxygène.
  • Incliner le patient à 30°.
  • Ne pas compresser les jugulaires. Ne pas provoquer des éternuements (lunettes à O2).
  • Prévenir l’hypotension.
  • Maintenir une euvolémie.
  • Corriger/prévenir les désordres électrolytiques.
  • Corriger/prévenir les désordres acidobasiques.
  • Administration d’un agent hyperosmolaire (mannitol/NaCl hypertonique).
  • Drainage du liquide cérébrospinal.
  • Hyperventilation.
  • Craniotomie.

Conclusion

  • Les fonctions vitales sont prioritaires.
  • Le score de Glasgow: admission et évolution.
  • Traumatisme crânien: maintenir les fonctions vitale.