• Accueil et urgences01 64 34 11 55
  • Référer un Cas

Evidence-Based Medicine

Application de l’Evidence-Based Medicine à la mortalité anesthésique

Sommaire

  • Application de l‘Evidence-Based Medicine à la mortalité anesthésique des animaux de compagnie : Évaluation de l’effet de 3 recommandations sur le taux de mortalité anesthésique des animaux de compagnie dans une structure privée.

Auteur : Dr. C. Bille 21-11-2013
Centre Hospitalier Vétérinaire des Cordeliers, 29 avenue du Maréchal Joffre, 77100 Meaux.
E-mail : cbille@chvcordeliers.com

Application de l’Evidence-Based Medicine à la mortalité anesthésique

État des lieux

Evidence-Based Medicine 

Utilisation judicieuse des données scientifiques contemporaines par le médecin dans sa prise de décision face à son patient (Sackett et al. 1996).

Evidence based medecine: what it is what it is’nt
It’s about integrating individual clinical expertise and the best external evidence

Evidence-Based Veterinary Medicine 

Utilisation de la meilleure donnée disponible par le vétérinaire afin de prendre la meilleure décision pour ses patients et ses clients (Schmidt 2007, Robertson 2007).

Evidence-Based Veterinary Medicine : une démarche en 5 étapes.

  1. Convertir l’information en une question.
    • Quel est le taux de mortalité anesthésique chez le chien et le chat?
    • Existe-t-il des facteurs de risques?
  2. Chercher efficacement la réponse à la question.
  3. Évaluer la validité et l’utilité des réponses.
  4. Intégrer la/les réponse(s) à son expertise et ses patients
  5. Évaluer les effets.

Application à la mortalité anesthésique

  

 

 

 Objectifs

Intégrer la/les réponse(s) à son expertise et ses patients.

  1. Pour les patients de statut ASA 3, 4 et 5, favoriser la réanimation médicale avant l’anesthésie.
  2. Pour les patients de statut ASA 3, 4 et 5, favoriser l’utilisation d’un protocole anesthésique prémédication + propofol + isoflurane.
  3. Limiter l’administration de péridurales.

Évaluer les effets

Hypothèse

La mortalité anesthésique diminuera. 

Méthode

  • Périodes de l’étude : période 1,15 avril 2008 à 15 avril 2010 -période 2, 15 juin 2010 à 24 août 2011.
  • Inclusion : tous les chiens et chats anesthésiés.
  • Exclusion : sédation, animaux anesthésiés en vue d’une euthanasie, animaux euthanasiés.
  • Anesthésie : inconscience du patient provoquée par l’administration de drogues caractérisée par une dépression du système nerveux et une analgésie suffisante pour effectuer une intubation trachéale. Cette dépression est contrôlée et réversible.
  • Début de l’anesthésie : administration de l’agent d’induction.
  • Fin de l’anesthésie : conscience retrouvée + décubitus sternal + température rectale>36°C.

Regroupements

  • Type de procédure : examen / tissus mous / orthopédie à examen / chirurgie.
  • Protocole anesthésique : Oui + propofol  + isoflurane / alternatif.
  • Urgence de la procédure : programmée / non prévue / urgente.
  • Âge : groupé gériatrique / non gériatrique.

Étape 1/2

étude de la relation entre la variable ASA et la mortalité anesthésique.

Mann Withney/Wilcoxon two sample testEpiInfo 3.5.1; Centers for Disease Control and Prevention, GA, USA).

Intervalles de confiance à 95%calculés avec une approximation de répartition normale lorsque n(1- p) > 4 et la méthode binomiale exacte dans les autres situations(Epidat 3.1; Epidat : PanAmerican Health Organization, WA D.C., USA).

Étapes 2/3

analyse des statuts ASA 3, 4 et 5.

Mortalité statuts ASA 1 et 2 faible  animaux exclus.

Analyse multi variée:

Unité statistique: l’animal

Variable d’intérêt: mort anesthésique

Variables explicatives: ASA, espèce, type de procédure, protocole anesthésique, âge, urgence de la procédure.

Procédure backward.

Évaluation des modèles par des courbes ROC.

Seuil de significativité 0,05

Résultats

Différences entre les populations ASA 3,4 et 5 des périodes 1 et 2.

Chats période 1 (27.6%) vs chats période 2 (33.6%)

= 0.008

La mortalité anesthésique était plus faible pendant la période 2.

Modèle de régression logistique de la mortalité anesthésique chez le chien et le chat pendant la période 2

(ASA 3/4/5 n= 834)

Discussion

Les biais

  • Les 2 populations étaient différentes.
  • Acquisition d’un Scanner.
  • L’exercice médical a évolué.
  • La méthode statistique n’était pas optimale.

Le principe de l’Evidence-Based Medicine reposent sur

  • Le praticien: les mesures doivent être jugées utiles par le praticien.
  • La structure: les mesures doivent être applicables.
  • Les patients: les mesures doivent s’adaptées aux caractéristiques des patients.

Les 3 mesures présentées ne sont probablement pas valables pour tous les praticiens.

Conclusion

L’application de l’Evidence-Based Medicine à la mortalité anesthésique a, pour partie, permis de faire baisser la mortalité anesthésique chez le chien et le chat.

Retour

Informations pratiques

CHV des Cordeliers

Retour
  • Lun
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Mar
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Merc
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Jeu
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Vend
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Sam
    8h - 12h 13h30 - 17h30
  • Dim
    Urgences 24h/7j
Retour

Adresse de la clinique

29 - 35 Av. du Maréchal Joffre 77100 MEAUX
retrouvez-nous sur Google Maps