• Accueil et urgences01 64 34 11 55
  • Référer un Cas

Indications et techniques

de la pose d’un Pacemaker

Introduction

L’implantation de pacemaker fait partie intégrante de l’arsenal thérapeutique en cardiologie vétérinaire. C’est un acte salvateur qui améliore radicalement le pronostic vital de l’animal, et lorsque l’indication est correctement posée le pronostic de survie est excellent dans de très bonnes conditions. Les matériels utilisés sont divers, et plusieurs techniques de pose existent : chirurgicales classiques, miniinvasives, endovasculaires.

Auteur : Dr. É. Bomassi. 02-05-2016
Centre Hospitalier Vétérinaire des Cordeliers, 29 avenue du Maréchal Joffre, 77100 Meaux.
E-mail : ebomassi@chvcordeliers.com

Les indications de la pose d’un Pacemaker

La pose d’un pacemaker et l’appareillage d’un animal s’envisage lors de troubles de la conduction de hauts grades, avec des répercussions importantes sur l’état général de l’animal : syncopes, lipothymies. Ces troubles de conduction sont principalement : les blocs atrioventriculaires du troisième degré, ou du second degré de haut grade, le « sick sinus syndrome », la paralysie atiale (« atrial standstill »), les blocs sino-atriaux.
L’objectif de la pose d’un pacemaker est de restaurer une fréquence cardiaque compatible avec la vie et l’activité de l’animal, ainsi que de supprimer les symptômes liés au trouble.

Ce qui est qualifié de « Pacemaker » concerne le dispositif de stimulation (la pile), et une électrode de stimulation.

Les dispositifs de stimulation sont variés, et dépendent du matériel implanté : mono chambre, multi chambre, avec ou sans détection, avec ou sans asservissement,…Une classification des différents dispositifs existe et permet de déterminer le type de matériel utilisé (Photos 1 et 2).

Les électrodes de stimulation sont également variées et le choix d’une électrode est fonction du stimulateur. Ces électrodes sont de deux familles en fonction de leur site d’implantation, soit épicardiques soit endocardique, et de fait dépendent de la technique de pose envisagée (chirurgicale classique ou endovasculaire) (Photo 3).

Après la pose du pacemaker des réglages sont nécessaires, afin de correspondre aux besoins de stimulation de l’animal. Les principaux réglages concernent l’intensité (en V) et la durée (en ms) de stimulation. Une courbe de seuil est déterminée lors de l’interrogation télémétrique du matériel, ce qui permet de choisir les réglages les plus adaptés (exemple Photo 4). Le matériel permettant les réglages utilise la télémétrie et un matériel spécifique (mallette de réglage, Photo 5).

photo 1 photo 2

Photos 1 et 2 : principes des dispositifs et exemple d’une pile de stimulation monochambre de type VVIR, et d’une électrode monopolaire.

photo 3

Photo 3 - les différents dispositifs de stimulation et leur nomenclature

photo 4

photo 5

Photo 4 - exemple des paramètres de réglages et d’une courbe de seuil suite à la pose d’un stimulateur monochambre de type VVIR.

photo 6

Photo 5 - Exemple d’une mallette et dispositifs de réglages télémétriques pour les piles de Pacemaker

Conclusion

Dès que l’indication est confirmée pour la pose d’un Pacemaker, différentes techniques de pose existent alors : chirurgicale, endovasculaire, thoracoscopique…

Bibliographie

1. Fingeroth JM. Pacemaker therapy for bradycardias. Semin Vet Med Surg Small Anim 1994 ; 9 : 192
2. Cunnigham SM, Lindsey KJ, Rush JE. Acquired Gerbode defect and third-degree atrioventricular block secondary to vehicular trauma in a dog. J Vet Emerg Critic Care 2013; 23(6): 637-42.
3. Monnet E. Pacemaker Therapy. In Slatter D Textbook of small animal surgery 3th Edn. Saunders: Philadelphia, 2003: 932-68
4. Johnson MS, Martin MW, Henley W. Results of pacemaker implantation in 104 dogs. JSAP 2007; 48: 4-11
5. Wess G et al. Applications, complications and outcomes of transvenous pacemaker implantation in 105 dogs (1997-2002). J Vet Intern Med 2006 ; 20(4): 877-84
6. Oyama MA, Sisson DD, Lehmkuhl LB. Practices and outcomes of artificial cardiac pacing in 154 dogs. J Vet Intern Med 2001; 15(3): 229-39
7. Domenech O et al. The implantation of a permanent transvenous endocardial pacemaker in 42 dogs : a retrospective study. Med Sci Monit 2005; 11: 6
8. Murray J, O’Sullivan ML, Hawkes KC. Cranial vena cava thrombosis associated with endocardial pacing leads in three dogs. J Am Anim Hosp Assoc 2010;46(3):186-92
9. Stauthammer C et al. Caudal vena cava obstruction caused by redundant pacemaker lead in a dog. J Vet Cardiol 2009; 11(2):141-5
10. Mulz JM et al. Cranial vena caval syndrome secondary to central venous obstruction associated with a pacemaker lead in a dog. J Vet Cardiol 2010; 12(3):217-23
11. Cunningham S et al. Succesful treatment of pacemaker-induced stricture and thrombosis of the cranial vena cava in two dogs by use of anticoagulants and balloon venoplasty. J Am Vet Med Assoc 2009; 235(12):1467-73
12. Visser LC et al. Outcomes and complications associated with epicardial pacemaker in 28 dogs and 5 cats. Vet Surg 2013; 42(5): 544-50
13. Nelson DA et al. Minimal invasive transxiphoie approach to the cardiac apex  and caudoventral intrathoracic space. Vet Surg 2012; 41: 915-7
14. Skinner OT et al. Pericardioscopic imaging findings in cadaveric dogs: comparison of an apical pericardial window and sub-phrenic pericardectomy. Vet Surg 2014; 43(1): 45-51
15. Mandal S, Pande A, Kahali D. A rare case of very early Twiddler’s Syndrome. Heart Views 2012; 13(3): 114-5
16. Bali HK et al. A tale of early Reel Syndrome caused by an over-enthusiastic masseuse. Indian Heart J. 2013; 65(6): 703-4

Retour

Informations pratiques

CHV des Cordeliers

Retour
  • Lun
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Mar
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Merc
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Jeu
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Vend
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Sam
    8h - 12h 13h30 - 17h30
  • Dim
    Urgences 24h/7j
Retour

Adresse de la clinique

29 - 35 Av. du Maréchal Joffre 77100 MEAUX
retrouvez-nous sur Google Maps