• Accueil et urgences01 64 34 11 55

La ponction péricardique

Sommaire

La ponction péricardique est indiquée lors de la présence de liquide dans le sac péricardique.
C’est un acte diagnostique (analyse du liquide d’épanchement) mais surtout thérapeutique.

Auteur : Dr. E. Bomassi 01-06-2011
Centre Hospitalier Vétérinaire des Cordeliers, 29 avenue du Maréchal Joffre, 77100 Meaux.
E-mail : ebomassi@chvcordeliers.com
Cet article a été publié dans : PratiqueVet (2011) 46 : p 274-277

Objectifs pédagogiques

  • Savoir réaliser la ponction d’un épanchement péricardique

Crédit de formation continue

La lecture de cet article ouvre droit à 0,05 CFC. La déclaration de lecture, individuelle et volontaire, est à effectuer auprès du CNVFCC. 

La ponction péricardique

photo ALa ponction péricardique est un acte de l’urgence réalisé après mise en évidence d’un épanchement péricardique (Photo A). 

La présence de liquide dans le sac péricardique peut être à l’origine d’une tamponnade et d’un collapsus cardiovasculaire.
Cet acte doit être réalisé dans les meilleurs délais. Son évacuation complète permet la restauration immédiate de la fonction cardiaque normale (compliance ventriculaire droite), et améliore ainsi le pronostic vital de l’animal.

Épanchement péricardique

 

matérielLe matériel

  • Cathéter pour grands animaux stérile, diamètre 13G, 10,5 cm long ou 18G, 10,5 cm long, en fonction de la taille de l’animal
  • Seringue de 60 mL pour l’aspirationévacuation
  • Robinet à trois voies et tubes de perfusions permettant de réaliser un circuit d’aspiration-évacuation
  • Seringue de 10 mL pour le recueil des prélèvements, aiguille
  • Lames de microscopes, tube sec, tube EDTA pour le traitement des prélèvements en vue de l’analyse cytologique

Photo 1 - Positionnement et tonte du patient.

L’animal est placé en décubitus latéral gauche.
L’hémithorax droit est tondu, nettoyé et désinfecté (bétadine solution® [H] ou hibitane solution®).
Il est préférable d’effectuer la ponction sous tranquillisation ou mieux sous anesthésie générale (bien qu’une ponction sous anesthésie locale puisse être suffisante).

Photo 2 - Mise en place d’un champ stérile

La ponction nécessite des conditions optimales de stérilité (à défaut de propreté…).
Un champ stérile est positionné au niveau de l’hémithorax crânial droit.
L’opérateur est équipé de gants stériles.

Photo 3 - La ponction proprement dite

La ponction est réalisée dans le 4e espace intercostal, à la limite du 1/3 moyen et le 1/3 inférieur du thorax. Le cathéter est enfoncé perpendiculairement à travers les muscles intercostaux juste en avant de la 5e côte après une petite tunnellisation de la peau. Son mandrin est retiré.
La bonne position du cathéter dans l’espace péricardique est vérifiée par l’aspiration d’une petite quantité de liquide.
Des prélèvements sont réservés pour l’analyse cytologique (étalements sur lame, tube sec, tube EDTA).
L’introduction du cathéter de ponction peut être suivie et vérifiée par un guidage échographique, bien que la ponction “à l’aveugle” (c’est-à-dire. sans guidage échographique) ne présente pas de difficultés.

Photo 4 - Aspiration du liquide d’épanchement

Le montage d’aspirationévacuation est positionné sur le cathéter et la ponction est réalisée.
Le contenu péricardique est aspiré dans la seringue et rejeté à l’extérieur par l’intermédiaire de ce montage.
Quatre-cent à 500 mL sont les quantités de liquide classiquement recueillies chez les animaux de grand format.

Photo 5 - Fin de la ponction et retrait du cathéter. (Photos 5 & 6)

A la fin de la ponction, la bonne vidange du liquide d’épanchement est contrôlée échographiquement.
La ponction est rarement totale, et une petite quantité de liquide persiste dans l’espace péricardique.
Le cathéter est retiré délicatement, suivie d’une légère compression du site de ponction.
Il faut s’assurer de la bonne étanchéité de la cavité thoracique après retrait du cathéter.

Photo 6

Conclusion

L’habitude de la manipulation et l’expérience du manipulateur facilitent l’exécution de la ponction péricardique qui devient un acte routinier. Néanmoins, elle est à réaliser dans un environnement
permettant une réanimation rapide si nécessaire.

Les principales complications d’une ponction péricardique sont les troubles du rythme, souvent réversibles, lors de contact du cathéter avec l’épicarde, et les traumatismes du tissu pulmonaire.

À lire…

  • Shaw SP, Rush JE (2007). Canine pericardial effusion : pathophysiology and cause. Comp Cont Educ Pract Vet 29 : 400-4.
  • Macdonald KA et coll (2009). Echocardiographic and clinicopathologic characterization of pericardial effusion in dogs : 107 cases (1985-2006). J Am Vet Med Assoc 235 : 1456-61.
Retour

Informations pratiques

CHV des Cordeliers

Retour
  • Lun
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Mar
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Merc
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Jeu
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Vend
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Sam
    8h - 12h 13h30 - 17h30
  • Dim
    Urgences 24h/7j
Retour

Adresse de la clinique

29 - 35 Av. du Maréchal Joffre 77100 MEAUX
retrouvez-nous sur Google Maps