• Accueil et urgences01 64 34 11 55
  • Référer un Cas

Accident Domestique et tortues

Les accidents domestiques des tortues de jardin

Sommaire

À la belle saison, les accidents touchant les tortues terrestres sont fréquents.

Chutes, attaques par des prédateurs (surtout le chien ou le chat de la famille, oiseaux de type corneille ou héron) et blessures par les outils de jardinage (tondeuses…), chutes du balcon, brûlures (tortues cachées dans le tas de feuilles mortes auquel on met le feu), écrasement par une voiture, jeu d’enfant trop brusques … sont autant d’accidents qui peuvent leur être fatal.

Auteurs : Drs Sophie Romain, Lucas Flenghi et Celine Levrier 04-2017
Service NAC – Centre Hospitalier Vétérinaire des Cordeliers,
29 avenue du Maréchal Joffre, 77100 Meaux.
E-mail : nac@chvcordeliers.com

Les accidents domestiques des tortues de jardin

En cas d’accident, contacter le plus rapidement possible la clinique pour demander une prise en charge en urgence. Il faut être conscient de la gravité et de l’urgence de la situation. Avant le transport de votre tortue, quelques gestes simples doivent être menés : nettoyer les plaies à l’aide d’une compresse humidifiée au sérum physiologique. En cas de perforation évidente de la carapace, il faut retirer les débris les plus importants (morceaux de carapace, terre, herbe…) sauf si un débris semble planté dans un organe. La perforation doit être recouverte à l’aide de compresse humidifiée par du sérum physiologique ou à défaut d’un linge humide pur limiter la déshydratation de la tortue et le risque de myiase (infestation par des asticots suite à une ponte de mouche). Il ne faut en aucun cas passer la tortue sous l’eau, au risque de la noyer et de contaminer la cavité corporelle. En cas de fracture conséquente avec une importante instabilité de la carapace, réalisez un pansement de fortune à l’aide d’un bandage type Velpeau pour une stabilisation temporaire le temps du trajet à la clinique.

Dès l’arrivée à la clinique, le pronostic sera évalué et prendra en compte : l’ancienneté des lésions, l’état septique, l’état général de l’animal, les lésions associées : perforation et/ ou protrusion des organes internes, perte de substance majeure, de plusieurs membres, lésion importante de la tête, présence d’asticot, hémorragie …).
Des examens complémentaires pourront compléter l’examen clinique selon le cas.

Lorsque l’état de la tortue le permet, l’hospitalisation de la tortue en terrarium équipé est l’option de choix afin de gérer la douleur, le risque septique et d’assurer le traitement adapté au lésions ainsi qu’un traitement de soutien selon l’état du patient (vitamines, minéraux, réhydratation gavages …). En cas de lésions conséquentes et irréversibles (arrachement de plusieurs membres, section de la colonne vertébrale…), l’euthanasie est à discuter.

Le traitement des fractures de carapace dépend du type de fracture et des facteurs aggravants éventuellement associés. Lorsque la fracture est récente (moins de 6 heures), sans perte de substance et non déplacée, une fixation par de la résine époxy ou de la fibre de verre est possible après nettoyage des bords de celle-ci. Les résines devront parfois être renouvelées notamment chez les tortues en croissance. Elle est cependant à éviter en cas d’instabilité et si des tissus mous sont apparents. Sur une tortue de taille suffisante, la pose de vis et d’un cerclage sur celles-ci ou de plaque vissée est préférable. En revanche, en cas de perte de substance ou si la carapace de la tortue est trop fragile, seul un pansement stérile protecteur est envisageable et la perforation sera traitée comme une plaie avec cicatrisation lente.

Enfin, les atteintes des membres se gèrent de façon classique (brochage si nécessaire, soins de plaie, amputation…) et l’option thérapeutique est à adapter au gabarit du patient.
La prévention de ces accidents est indispensable et la réalisation d’un enclos adapté à la tortue reste la meilleure solution. Les bordures doivent être enterrées sur une profondeur suffisante pour empêcher les fugues lorsque la tortue creuse, et un grillage est à prévoir sur le dessus pour éviter les prédateurs. Les balcons doivent être sécurisés et chaque élément de l’enclos doit être stable pour prévenir les risques de chute. Il convient de retirer les tortues du jardin avant toute tonte.

Photo 1 : Stabilisation d’une fracture de carapace par vis et cerclages métalliques

Photo 2 : Stabilisation d’une fracture de carapace par plaques vissées

Retour

Informations pratiques

CHV des Cordeliers

Retour
  • Lun
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Mar
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Merc
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Jeu
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Vend
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Sam
    8h - 12h 13h30 - 17h30
  • Dim
    Urgences 24h/7j
Retour

Adresse de la clinique

29 - 35 Av. du Maréchal Joffre 77100 MEAUX
retrouvez-nous sur Google Maps