• Accueil et urgences01 64 34 11 55
  • Référer un Cas

Syndrome vestibulaire

chez un cochon d’Inde

Sommaire

Un cochon d’Inde femelle récemment adopté est présenté pour un syndrome vestibulaire gauche. Les examens complémentaires ont permis de diagnostiquer une otite interne bilatérale avec un polype dans l’oreille gauche. Le traitement chirurgical consiste en une TECALBO (Total Ear Canal Ablation and Lateral Bulla Osteotomy).

Auteurs : Drs. Lucas Flenghi, Céline Levrier et Christophe Bulliot 10-07-2017
Service NAC – Centre Hospitalier Vétérinaire des Cordeliers,
29 avenue du Maréchal Joffre, 77100 Meaux.
E-mail : nac@chvcordeliers.com

Syndrome vestibulaire chez un cochon d’Inde : un cas atypique

Un cochon d’Inde femelle d’âge inconnu est présenté en consultation pour un syndrome vestibulaire gauche.

Anamnèse et historique

Le patient a été accueilli auprès d’une association peu de temps avant la consultation. À ce titre, son âge mais aussi son statut reproducteur et ses antécédents pathologiques sont inconnus. Depuis son placement en famille d’accueil, ses conditions de vie et d’alimentation sont correctes.

Examen clinique

À l’examen clinique, l’animal est vif et ne présente pas d’altération de l’état général. Il présente un discret syndrome vestibulaire gauche sans paralysie faciale associée. L’examen visuel des oreilles met en évidence une masse rougeâtre dépassant du conduit auditif gauche et rendant l’examen otoscopique impossible (Fig. 1). Des sécrétions purulentes sont également observées. La palpation de la tête en regard du conduit auditif est modérément sensible. Le cochon d’Inde ne présente pas de paralysie faciale. Le reste de l’examen est sans anomalie.

Fig. 1 : Masse dans le conduit auditif gauche du cochon d’Inde
(Photo : Christophe Bulliot)
 

Examens complémentaires

Une radiographie du crâne de face est réalisée sous anesthésie flash gazeuse à l’isoflurane. Elle révèle une asymétrie des deux bulles tympaniques ainsi que leur comblement par un contenu d’opacité tissulaire ou liquidienne et une ostéolyse de la bulle tympanique gauche (Fig. 2).

Fig. 2 : Radiographie du crâne selon une incidence dorso-ventrale
(Photo : Christophe Bulliot)
 

Un examen tomodensitométrique du crâne est réalisé. Il met en évidence un comblement des deux bulles tympaniques par une structure tissulaire s’étendant en région prétympanique du conduit auditif à droite et occupant toute la partie horizontale du conduit auditif externe à gauche. Une ostéolyse de la bulle tympanique est visible à droite tandis qu’à gauche, une ostéolyse de la partie pétreuse de l’os temporal est observée. Le reste de l’examen du crâne ne présente pas d’anomalie.Le diagnostic différentiel au vue de ces examens inclut une otite moyenne bilatérale et externe gauche et la présence de masses tissulaires d’origine inconnue (néoplasie, polype) dans les deux bulles tympaniques et remontant dans le conduit auditif externe à gauche.

Traitement

Un traitement médical est mis en place et comprend un anti-inflammatoire (meloxicam 0.5mg/kg/ j, PO) et une antibiothérapie (triméthoprime sulfadiméthoxine 30mg/kg/12h, PO). Un traitement chirurgical par l’ablation totale des deux conduits auditifs et curetage des bulles tympaniques (TECALBO, Total Ear Canal Ablation and Lateral Bulla Osteotomy) est proposé. Compte tenu de l’âge inconnu du cochon d’Inde, et pour des raisons financières, seul le côté gauche, a priori responsable de la clinique, est traité chirurgicalement.

La prémédication anesthésique repose sur l’administration d’un analgésique (morphine 2mg/kg, SC), d’un anti-inflammatoire non stéroïdien (Meloxican 0.5mg/kg SC) et d’un antibiotique (triméthoprime sulfadiméthoxine 30mg/kg, SC). L’induction se fait dans une cuve à induction à l’aide d’un mélange oxygène et isoflurane. Un relais au masque est effectué. Une préparation chirurgicale aseptique est ensuite entreprise.

La TECALBO est réalisée selon la procédure classique réalisée habituellement chez les lapins et dont les étapes sont les suivantes (Fig. 3) :

  • Abord vertical du conduit auditif
  • Résection du méat acoustique externe
  • Dissection du conduit et protection du nerf facial
  • Retrait des vestiges cartilagineux du canal horizontal
  • Curetage de la muqueuse et prélèvement pour histologie et bactériologie
  • Rinçage abondant
  • Fermeture par des points séparés
  • Fermeture cutanée en T par des points simples.
Fig. 3 : Dissection du conduit auditif gauche contenant le polype
(Photo Christophe Bulliot)
 

Le cochon d’Inde reste hospitalisé 3 jours en post-opératoire pour analgésie (buprénorphine 0.05mg/kg deux fois par SC) tandis que le traitement anti-inflammatoire est maintenu pendant 5 jours et l’antibiothérapie jusqu’à l’obtention des résultats de l’analyse bactériologique. Le syndrome vestibulaire s’atténue et se stabilise au cours de l’hospitalisation.L’analyse histologique (VetDiagnostics, Lyon, France) met en évidence un polype inflammatoire auriculaire. La bactériologie met quant à elle en évidence une infection à Pseudomonas aeruginosa sensible à la marbofloxacine. L’analyse bactériologique (Vebio, Arcueil, France) met en évidence Pseudomonas aeruginosa en grande quantité.  L’antibiothérapie est alors modifiée pour administrer de la marbofloxacine (4mg/kg/j par voie orale pendant 10 jours), seul antibiotique actif contre le germe en cause.

Suivi post-opératoire

Lors du contrôle 15 jours après l’intervention, le cochon d’Inde est en bon état général et ne présente plus aucun syndrome vestibulaire (Fig. 4). Quatre mois plus tard, aucun symptôme n’est visible du côté droit et aucune récidive n’est rapportée à gauche.

Fig 4 : observation du site opératoire 15 jours après l’intervention
(Photo Christophe Bulliot)

Discussion

Les otites moyennes et internes des cochons d’Inde sont souvent secondaires à une atteinte nasopharyngée, s’étendant depuis la trompe d’Eustache. Il n’est ainsi pas rare d’observer une atteinte bilatérale, et parfois concomitante d’une atteinte pulmonaire (Donnelly, 2011). Les otites moyennes et internes peuvent aussi être dues à l’extension d’une atteinte de l’oreille externe (Antinoff, 2011 ; Hollamby, 2011). Des masses auriculaires, compliquées d’une surinfection bactérienne, sont aussi évoquées mais beaucoup moins décrites (Hawkins MG et Bishop CR, 2012). Les agents principalement rencontrés dans les cas d’otites chez les cochons d’Inde sont Streptococcus pneumoniae (20%), Streptococcus zooepidemicus (15%), Bordetella bronchiseptica (12%) et  Pseudomonas aeruginosa (11%) (Donnelly, 2011).
Une infection virale pourrait par ailleurs faciliter un processus infectieux bactérien dans le conduit auditif, comme l’ont démontré Ohashi et son équipe (1991) en inoculant le virus de la grippe A dans le conduit auditif de cochons d’Inde.

La TECALBO est une technique chirurgicale qui consiste à retirer entièrement le conduit auditif et à trépaner la bulle tympanique. Déjà décrites dans les espèces canine et féline, les chirurgies de l’oreille sont également fréquemment pratiquées chez les lapins de compagnie.
La TECALBO consiste en la dissection du conduit auditif vertical puis de la partie horizontale du conduit auditif jusqu’à son ablation totale. L’ostium de la bulle tympanique est alors élargit afin de la cureter puis de la flusher (Pignon, 2014). Deux approches sont possibles : l’approche latérale, réalisée lorsque la membrane du tympan est rompue, et l’approche ventrale, qui permet un meilleur accès per-opératoire à la bulle tympanique ainsi qu’un meilleur drainage post-opératoire (Chitty et Raftery, 2013). Les complications de cette intervention sont une lésion du nerf facial, une lésion de l’appareil vestibulaire et une hémorragie, par rupture des veines ou artères auriculaires rostrales et caudales. Des fistules peuvent se former plusieurs mois après l’intervention, elles nécessitent alors une reprise chirurgicale.

À notre connaissance, seuls 5 cas de TECALBO appliqué chez le cochon d’Inde ont été décrits par le passé (Volait et al., 2016). La procédure chirurgicale s’est avérée plus aisée chez le cochon d’Inde que chez le lapin, le conduit auditif étant plus court et horizontal. Néanmoins, les complications secondaires à la trépanation de la bulle tympanique sont plus nombreuses : paralysie du nerf facial, anorexie, syndrome vestibulaire, décès. De plus, la récupération post-opératoire semble plus difficile chez le cochon d’Inde que chez les lagomorphes (Volait et al., 2016).

Ce cas atypique met ainsi en lumière l’intérêt du scanner comme examen complémentaire de choix lors de syndrome vestibulaire. Par ailleurs, il semblerait que la thérapie laser puisse compléter le protocole thérapeutique afin de favoriser la cicatrisation et de faciliter l’action des traitements médicamenteux. Son utilisation a déjà été décrite avec succès chez le chien (Arp, 2010) et elle pourrait être envisagée chez les NAC.

Remerciements

Les auteurs remercient le Dr Antoine Hidalgo pour sa contribution à la gestion de ce cas.

Bibliographie

  1. Antinoff N. Otitis media and interna In: Oglesbee, B. L.(editor) Blackwell’s Five-Minute Veterinary Consult : Small Mammal. 2nd ed. Chichester, West Sussex: Wiley-Blackwell, 2011. p 298-300.
  2.  Arp D. A case study: therapeutic laser fights acute otitis, Veterinary practice news, 2010 january, p13.
  3. Chitty J, Raftery A. Ear and sinus surgery, In, F. Brown-harcourt and J. Chitty (editors) BSAVA Manual of rabbit surgery, dentistry and imaging, published par British small animal veterinary association, Gloucester: BSAVA, 2013. p 212-232.
  4. Donnelly TM. Neurological diseases of Guinea Pigs, Proceeding AEMV, 2011/08/06, Seattle, USA.
  5. Hawkins MG, and Bishop CR. Disease problems of guinea pigs In : Quesenberry KE, Carpenter JW (editors). Ferrets, rabbits, and rodents clinical medicine and surgery. 3rd edition. St Louis (MO): Saunders; 2012. p 295-310.
  6. Hollamby S. Rodents: neurological and musculoskeletal disorders In : Keeble E, Meredith A. BSAVA Manual of Rodents and ferrets, Gloucester : BSAVA, 2011. P161-168.
  7. Ohashi Y, Nakai Y, Esaki Y, Ohno Y, Sugiura Y, and Okamoto H. Influenza a Virus-induced Otitis Media and Mucociliary Dysfunction in the Guinea Pig, Acta Otolaryngol Suppl 1991 ; 486 : 135-148.
  8. Pignon C. Chirurgie chez le lapin, In Norin Chai (editor) Guide pratique de chirurgie des NAC, Paris, Medcom ; 2014. p 114-136
  9. Volait L, Curros A, Pignon C. Use of TECALBO to treat otitis interna in guinea pig, Proceeding congrès Yaboumba, 2016/06/30 – 2016/07/01 Paris, France
Retour

Informations pratiques

CHV des Cordeliers

Retour
  • Lun
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Mar
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Merc
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Jeu
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Vend
    8h - 12h 13h30 - 19h
  • Sam
    8h - 12h 13h30 - 17h30
  • Dim
    Urgences 24h/7j
Retour

Adresse de la clinique

29 - 35 Av. du Maréchal Joffre 77100 MEAUX
retrouvez-nous sur Google Maps